Audio et vidéo de qualité :

les bases d’un travail productif

À quel point un son et une vidéo de qualité contribuent-ils à la productivité des employés ? Comme le montre cette publicité récente, ce sont deux éléments absolument décisifs. On y voit une commerciale qui a du mal à choisir sa tenue pour une réunion. « Choisis une tenue pas trop extravagante », lui conseille une amie qu’elle appelle via une application portable. « Garde en tête que c’est une réunion d’affaires, pas une soirée déguisée. »

Mais la mauvaise qualité du son et de la vidéo fausse le message, et la femme d’affaires entend à la place : « Choisis une tenue extravagante. Garde en tête que c’est une soirée déguisée. » Résultat : elle arrive au restaurant en costume d’époque.

Cette vidéo publicitaire met en avant un principe de base des téléconférences professionnelles : la qualité de votre communication dépend directement de sa qualité de transmission, si bien qu’un son et une image de qualité sont des caractéristiques primordiales pour gagner en productivité.

Le son et son impact sur l’intelligibilité de la voix

Nous vivons dans un monde dans lequel nos oreilles sont sollicitées en permanence. La difficulté est d’en extraire les informations utiles ; or dans le contexte professionnel, « l’intelligibilité de la voix » est essentielle pour bien comprendre ce qui se dit.

Plusieurs facteurs améliorent ou affectent l’intelligibilité de la voix dans un environnement de travail, ce qui influe sur la productivité des employés. Un bureau avec beaucoup de bruit ambiant, émis par exemple par des machines ou la circulation de voitures à proximité, peut nuire aux performances du personnel. D’après les CDC, le niveau sonore d’une conversation se situe autour de 60 décibels. Lorsque sur un lieu de travail, le niveau de bruit ambiant dépasse ce seuil, la productivité peut en être sérieusement affectée.

La réverbération, ce phénomène acoustique où les sons sont réfléchis par des surfaces comme les murs, le sol, les fenêtres ou les bureaux, peut créer un écho qui nuit à la productivité des employés.

Mais les sons n’ont pas tous des effets négatifs. D’un côté, un bruit ambiant modéré, comme une musique de fond ou le bourdonnement continu de la ventilation, peut favoriser la concentration. De l’autre, un niveau sonore trop élevé ou des sons mal adaptés peuvent être contre-productifs. Une étude de référence montre qu’en réduisant le bruit sur le lieu de travail, la capacité de concentration a augmenté de près de 50 % auprès des employés, parallèlement à une baisse du niveau de stress de quasiment 30 %. À l’inverse, une vidéoconférence au son intermittent peut affecter les facultés de collaboration des employés en leur faisant perdre du temps, de l’énergie et de l’efficacité.

Une femme en téléconférence sur grand écran depuis chez elle.

Pour un résultat optimal, il est nécessaire de respecter certaines exigences audio et vidéo. Quand c’est le cas, cela se traduit naturellement par des gains de productivité et aide l’entreprise à donner le meilleur d’elle-même.

Les responsables informatiques au service de l’intelligibilité de la voix

Afin de garantir la clarté du son dans un environnement de travail, les professionnels informatiques doivent fournir aux employés des technologies qui leur permettent de travailler efficacement. Pour une meilleure intelligibilité de la voix dans les bureaux et d’autres locaux d’entreprise, l’une des solutions consiste à installer plusieurs enceintes au plus près des participants sur site. Ainsi, les ondes sonores rebondissent moins sur les surfaces réfléchissantes.

Les enceintes montées au plafond offrent également une excellente alternative : installées selon un angle optimal, elles réduisent la réverbération. Pour des espaces aux plafonds particulièrement hauts (plus de 3,6 mètres), il est généralement recommandé d’utiliser des enceintes suspendues placées au plus près des participants assis. Dans les salles réverbérantes, l’installation de matériaux d’insonorisation aux endroits adaptés peut réduire les perturbations et les distractions auditives.

Tous ces avantages acoustiques sont réunis dans des solutions tout-en-un comme les barres vidéo. Ces appareils de conférence offrent, dans des lignes épurées, un son et une image d’exception pour votre espace de réunion accessibles via un simple câble USB. Équipée de six microphones à direction de faisceau, le périphérique Bose Videobar VB1 capte et diffuse le son partout où se trouvent les participants, quel que soit l’angle, pour une communication claire, sans aucune distraction.

La vidéo à l’ère du télétravail et du travail hybride

L’acuité est le pendant de l’intelligibilité de la voix quand il s’agit de bien voir les informations communiquées. En matière de vidéo, c’est la résolution qui prime. Souvenez-vous des téléviseurs avant l’avènement de la haute définition : ces écrans au format 4/3 presque carré, avec seulement 480 lignes de résolution verticale. Puis, la haute définition a imposé le format cinématographique 16/9 avec 1 080 lignes de résolution. Aujourd’hui, nous avons franchi encore une étape avec l’arrivée de la technologie ultra-HD ou 4K offrant près de 4 000 lignes de résolution.

La qualité vidéo et son impact sur la productivité des employés ont été placés sur le devant de la scène dès le début de la pandémie de COVID-19, qui a obligé un grand nombre de réunions à se tenir en ligne, par vidéoconférence. Malgré le retour au bureau, la vidéoconférence reste très utilisée, de plus en plus d’entreprises adoptant le mode de travail hybride, notamment pour respecter la distanciation sociale. La réunion vidéo permet de voir le visage de l’interlocuteur avec toutes les subtilités d’expression, ce qui est impossible dans les réunions en présentiel avec masque obligatoire. Cela a généralisé l’usage des plateformes vidéo par rapport à ce qu’on observait avant la pandémie.

Une image claire

Les écrans atteignent aujourd’hui des niveaux de résolution vraiment exceptionnels, il est donc essentiel de bien les positionner. La hauteur de positionnement d’un écran la plus confortable pour les participants assis correspond, en gros, à 1,5 fois la mesure de sa diagonale. Des solutions tout-en-un comme les barres vidéo équipées de caméras ultra-HD 4K avec cadrage automatique permettent aux employés de se réunir dans de petites espaces de réunion, des salles de conférence ou à distance pour une session de travail aux interactions simples et efficaces avec l’ensemble des participants.

Comme la plupart des vidéoconférences sont diffusées en direct, la qualité de service (QoS) des connexions Internet et LAN servant de points d’accès est décisive. Une qualité de service optimale pour les vidéoconférences repose sur deux éléments clés : la bande passante (proportionnelle à la taille de l’entreprise) et la gestion du trafic. Avec les bonnes solutions de qualité de service, vous pouvez déterminer si le trafic entrant contient des données vidéo. Elles permettent alors de repasser à d’autres services à fort trafic en conséquence afin de vous garantir des appels vidéo d’une qualité optimale.

Un son de mauvaise qualité peut être perturbant, tout comme une vidéo aux images floues. En proposant aux collaborateurs des solutions optimisées pour faciliter leur travail, c’est toute l’entreprise qui y gagne. Quand la technologie est mise au service d’une expérience de téléconférence optimale, les participants se sentent inclus comme s’ils se trouvaient dans la même pièce, ce qui supprime l’effet de distance considéré parfois comme un obstacle à la productivité.