Des enceintes Bose® RoomMatch® au Boston Opera House

Situé au cœur du quartier des théâtres de la ville, le Boston Opera House est un site historique, reconnu comme l’un des théâtres les plus impressionnants de par son architecture et son esthétique uniques. Inauguré en 1928 sous le nom de B.F. Keith Memorial Theater, le Boston Opera House a accueilli nombre de productions classiques au fil de ses 86 ans d’existence, et a fait l’objet en 2004 d’une rénovation importante, pour un budget de 50 millions de dollars. Aujourd’hui, la majeure partie de la programmation (soit plus de 200 spectacles par an) est dédiée au Ballet de Boston et aux comédies musicales de Broadway en tournée, gérées par la maison de production Broadway in Boston (« Book of Mormon », « Phantom of the Opera », « Lion King », « Motown the Musical », « Newsies », « Kinky Boots », etc.) La capacité de la salle est impressionnante, avec 2 645 places assises au total (dont 1 303 au balcon). Les propriétaires de la salle voulaient être sûrs de garantir une excellente clarté vocale aux productions en tournée dans la mezzanine, très large, et sur le deuxième balcon. Il a donc été décidé d’installer un système de sonorisation dans cette partie de la salle (le premier balcon et une partie de la mezzanine restant couverts par le système de sonorisation de tournée). À l’issue d’un processus d’écoute méticuleux, ce sont les systèmes RoomMatch® de Bose® Professional Systems qui ont été choisis pour assurer une couverture claire et régulière du premier balcon de la salle.

 

Mike Marchetti, directeur de production du Boston Opera House, penchait pour un système d’une autre marque. Ses collègues l’ont convaincu d’écouter une démonstration du système Bose RoomMatch. Après une écoute comparative A/B avec son premier choix, Mike a changé d’avis, convaincu que les systèmes d’enceintes RoomMatch à directivité progressive étaient la solution dont il avait besoin. Le système a été installé par la société Adtech Systems Inc., basée à Sudbury (Massachusetts). Fondé en 1988, cet installateur de systèmes maintes fois récompensé a déjà déployé des équipements Bose RoomMatch et PowerMatch® dans de nombreux établissements prestigieux, notamment l’Université d’État de Bridgewater (Massachusetts), le Nevins Hall de Framingham (Massachusetts), l’Edwards Auditorium de l’Université de Rhode Island, la High Pointe Church de Thompson, dans le Connecticut...

 

Le système, dont l’installation a été supervisée par Charles Crane, ingénieur commercial chez Adtech, est constitué de deux systèmes RoomMatch, composé chacun d’un module RM5505, deux RM7010, un RM12010 et un RM12020, complétés par huit enceintes de premier plan/d’appoint compactes RMU208, assurant la couverture sous le balcon, sans « ombre sonore ». L’amplification est assurée par quatre amplificateurs à 8 canaux Bose PowerMatch PM8500N, et le traitement par un processeur audio numérique Bose ControlSpace® ESP-00. Parmi les autres composants du système figurent également un certain nombre de câbles, de panneaux de brassage au niveau haut-parleur et ligne, de câbles de liaison XLR, etc. de marque Whirlwind®.

« La clarté vocale est essentielle pour les spectacles que nous accueillons ici, et était difficile à obtenir avec certains systèmes de sonorisation de tournée, notamment au niveau des balcons. C’était surtout le cas avec des productions comportant beaucoup de texte ou de chansons en dialecte, comme l’accent de Dublin dans « Once », l’accent ougandais dans « Book of Mormon » ou encore l’anglais rural de « Billy Elliott », entre autres. La démonstration du système RoomMatch m’a convaincu qu’il permettrait de garantir une couverture claire du balcon, tout en rentrant dans notre budget. Lors des écoutes comparatives A/B sur place, j’ai invité plusieurs collègues en qui j’ai toute confiance : Steve Colby, ingénieur du son du Boston Pops Orchestra ; Bradley S. Berger, directeur de production au Berklee College of Music ; Rick Brenner, designer sonore du Ballet de Boston ; James Jensen, le directeur du Boston Opera House ; et Rich Jaffe, président de la maison de production Broadway in Boston, entre autres. Je dois admettre que j’étais sceptique au début, mais j’ai changé d’avis, et je n’ai cessé par la suite de vanter les mérites du système RoomMatch à mes collègues du secteur. Depuis qu’il est installé, j’apprécie de plus ses performances », explique Mike Marchetti.

« J’étais ravi que le système retenu soit un Bose RoomMatch, car j’ai utilisé récemment des enceintes RoomMatch et PowerMatch dans plusieurs installations de notre région », précise Charles Crane. « Par exemple, à l’Edwards Auditorium de l’Université de Rhode Island, le système RoomMatch m’a permis de résoudre un problème, car la sonorisation en place ne couvrait pas tous les sièges. Dans le cas du Boston Opera House, le système RoomMatch a non seulement amélioré la couverture, mais également augmenté considérablement l’intelligibilité de la voix.

 

Charles Crane souligne également que l’une des exigences du projet était de se fondre dans le décor beige et or de la salle, ce qui a nécessité de peindre les modules Bose. « De façon générale, » explique-t-il, « tout s’est bien passé, et l’équipe du Boston Opera House nous a aidés pour une bonne partie de l’installation. Nos instructions étaient strictes : il fallait conserver l’architecture intacte, compte tenu de la nature historique du site, mais il y avait deux trous, percés voici des années pour une représentation spéciale de « Phantom of the Opera ». Nous avons eu de la chance, car ils se trouvaient exactement aux endroits pour suspendre le système. Une fois le système installé, il n’a fallu que peu de modifications et de réglages pour obtenir un son d’une parfaite qualité ».

Mike Marchetti récapitule les défis spécifiques qu’un système de sonorisation doit relever dans une grande salle de théâtre, avec des styles musicaux très variés : « Dans le cas d’un artiste de variétés en tournée, si le son n’arrive pas là où il faut dans la salle, l’ingénieur du son façade a toute liberté pour modifier son mix afin de compenser un manque de clarté ou de définition. Dans le cas des productions de Broadway, c’est plus compliqué. Il faut absolument respecter les critères que le designer sonore de la production a décidés pour le son global du spectacle. Nous avons par ailleurs constaté que les systèmes de sonorisation de nombreuses productions en tournée n’arrivaient pas à couvrir notre grand balcon. Désormais, grâce au système Bose RoomMatch, ce n’est plus un problème. Les profils de directivité proposés par Bose sont extrêmement spécifiques, ce qui nous a permis de définir une configuration parfaitement adaptée à nos besoins. Et les réactions sont enthousiastes, tant du côté du public que de celui des ingénieurs du son en tournée. C’est une grande réussite, pour tout le monde ».